Silence, on viole.

Mis en avant

Silence, on viole.

Cologne, Stuttgart, Berlin, Düsseldorf, Francfort, Munich, Vienne, Salzbourg , Zurich, Helsinki…

English

Deutsch

Depuis quelques semaines des associations et personnalités de gauche, féministes, antiracistes, se sont engagées contre l’état d’urgence et la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux. (http://www.nousnecederonspas.org/sortir-de-letat-durgence)
Ce sont des engagements légitimes, que nous ne partageons pas forcément, mais que nous respectons infiniment.

En revanche, au vu des comptes-rendus journalistiques et policiers de plus en plus détaillés sur le tsunami d’agressions sexuelles dont ont été victimes des centaines de femmes en Europe le soir de la Saint-Sylvestre, nous attendons encore des engagements et des condamnations aussi fermes et unanimes de la part de ces mêmes associations et personnalités, féministes, de gauche, anti racistes.
Plusieurs centaines de femmes ont été agressées sexuellement pendant la nuit de la Saint-Sylvestre en Allemagne.
Ces agressions sexuelles de masse pourraient avoir été organisées, a indiqué le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, sur la chaîne télévisée ZDF mercredi. « Le tout semble avoir été coordonné », a-t-il dit.
Les récits des victimes sont terrifiants.
Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier à Cologne, des agressions sexuelles de masse ont eu lieu parmi la foule rassemblée devant la gare centrale et sur le parvis de la cathédrale pour admirer les feux d’artifices. Selon les premiers témoignages, environ un millier d’hommes, qui « d’après leur apparence physique seraient originaires des pays arabes ou d’Afrique du Nord », ont attaqué en groupe des dizaines de femmes. Ils en ont profité pour toucher leurs poitrines et leurs parties génitales ou leur voler leurs smartphones, portefeuilles et autres objets de valeur, comme le rapporte le quotidien Süddeustche Zeitung.
Le nombre de plaintes liées aux violences sexuelles de Cologne a grimpé à plus de 500. Ce bilan n’a cessé d’augmenter jour après jour. Les suspects sont principalement des «demandeurs d’asile» ou des «immigrés en situation illégale», a indiqué samedi la police locale. Sur ce total de plaintes, environ 40% ont été déposées pour des agressions sexuelles, a également dit la police. Jusqu’à présent, on n’évoquait que 170 plaintes déposées.

«Les personnes sur lesquelles enquête la police criminelle sont originaires en grande partie de pays d’Afrique du Nord. En grande partie, il s’agit de demandeurs d’asile et de personnes qui se trouvent en Allemagne illégalement», explique la police de Cologne. Elle précise néanmoins que «les enquêtes pour savoir si et dans quelle mesure ces personnes ont un lien avec les délits commis dans la nuit du Jour de l’An se poursuivent».

De son côté, la police fédérale a identifié 32 suspects, dont 22 demandeurs d’asile a indiqué vendredi soir le ministère allemand de l’Intérieur, actualisant de précédents chiffres. La police de Cologne, dont une centaine d’enquêteurs est mobilisée pour exploiter notamment 350 heures de vidéo. Un porte-parole de la police locale a indiqué alors que, «dans certains cas, la trace des téléphones portables dérobés le soir du Nouvel An conduisait vers des centres d’accueil de demandeurs d’asile ou à leur proximité immédiate».

Des enquêteurs y voient la main de la mafia marocaine.

En réponse à ces évènements, Mme Henriette Reker, la maire de Cologne, exhorte les habitantes de Cologne à « s’adapter à ces genres de comportement », afin de faciliter l’intégration des migrants.
Autres conseils de l’élue: se tenir à une distance de la longueur d’un bras de tout personne, ne jamais se promener seules, et de demander l’aide des passants en cas de besoin. Tout ça fait partie d’un « code de conduite » qu’elles devront désormais adopter.

Alors que Cologne avait été la première à être touchée par ce déchaînement de violences sexistes et sexuelles, suivie par Hambourg (où 50 plaintes ont été enregistrées pour agressions sexuelles) et Stuttgart, les médias allemands évoquent à l’heure actuelle d’autres villes notamment Berlin, Düsseldorf, Francfort, Munich, mais aussi Vienne et Salzbourg en Autriche et Zurich en Suisse.
Un niveau inhabituel de harcèlement sexuel à Helsinki la nuit du Nouvel An a également été constaté. Trois cas d’agressions sexuelles ont été rapportés, dont deux ont donné lieu à des plaintes, dans la plus grande gare d’Helsinki, où s’étaient rassemblés quelque 1.000 demandeurs d’asile, pour la plupart irakiens, selon un communiqué de la police. Les suspects, trois demandeurs d’asile, ont été placés en détention. (Note 1)

Alors que nous savons désormais que les femmes réfugiées sont massivement victimes de viols et de violences sexuelles dans l’indifférence la plus totale (Note 2), alors que lorsque nous le dénonçons, certaines ONG nous répondent que ce n’est pas « le problème » (Note 3) nous posons la question: par quel miracle ces violeurs sont-ils devenus non seulement aux yeux de la société mais aussi des associations progressistes des intouchables ?

Depuis une semaine, alors que nous dénonçons ces violences, on nous demande à gauche de nous taire, ou de « rester prudentes » afin de ne pas « faire le jeu ». Même réaction que les pouvoirs publics : déni et minimisation. Par ce fait ces victimes comme toutes les victimes du monde entier se voient à nouveau dire qu’elles ne sont pas les bonnes victimes, que leurs agresseurs ont des circonstances atténuantes, qu’elles doivent prendre sur elles. Que n’aurait-on pas entendu si ces femmes avaient été violées par des groupes de skin-heads !
Ce « deux poids deux mesures » dans les dénonciations est proprement insupportable et parfaitement indigne. Notre vocation en tant que féministes et progressistes est d’être aux côtés de toutes les femmes victimes de violence masculine, d’où qu’elle vienne, même des hommes que nous sommes censés défendre.

Oui nous savons que ces agressions sont « récupérées ». Mais les femmes réfugiées comme européennes n’ont pas à subir des viols dans notre indifférence parce que nous avons peur de passer pour racistes auprès de gens qui le sont déjà. La peste brune prospère dans nos silences… Ce qui fait le jeu de l’extrême-droite c’est le déni et le mensonge, ce qui soulève l’indignation et la méfiance des peuples c’est le refus de dire la vérité, c’est de faire taire les victimes et de minimiser l’horreur qu’elles ont subie, voilà ce qui fait le jeu des extrêmes… En nous taisant ou en relativisant nous donnons à l’extrême droite la possibilité de faire croire à son mensonge qu’elle serait la seule à se préoccuper de la sécurité et de l’intégrité des femmes.

Enfin, à propos de ces interminables procès d’intentions qui nous ont été faits ces derniers jours nous répondons que ce qui s’est passé à Cologne et ailleurs, c’est que encore et toujours les victimes se voient dire qu’elles ne sont pas les victimes et que leurs agresseurs ne sont pas les coupables, on nous dit encore et toujours que si on écoute et on laisse parler les femmes, on va faire le « jeu » d’un nouvel agenda : quand nous dénonçons Cantat, nous ferions le jeu de la droite, quand nous dénonçons Tron, nous ferions le jeu de la gauche, quand nous dénonçons DSK, nous ferions le jeu des antisémites, quand nous dénonçons les violences d’hommes racisés, nous ferions le jeu de l’extrême-droite…

Ce qui est certain c’est que les femmes sont éternellement les pions de ce jeu des hommes, ce qui est sûr c’est que cette nuit-là à Cologne et ailleurs des femmes ont été violentées, meurtries et saccagées et que la seule chose qui puisse émouvoir ou compter, c’est le « jeu » des uns et des autres.

Ce qui s’est passé à Cologne et ailleurs c’est que encore et toujours des victimes ont été mal traitées, silenciées et enjointes de se taire parce que les intérêts des uns sont prioritaires sur ceux des autres.

Une chose reste certaine depuis plus de 5 000 ans : la domination masculine se porte bien et les violences des hommes resteront impunies.

Alors, si même les forces de gauche ne les dénoncent pas, qui sera au côté de ces femmes ?

 

Premières signataires :

Lise Bouvet
Christelle Di Pietro
Solveig Halloin
Diké Justice
Christine Le Doaré
Martine Martiney
Yael Mellul
Catherine Moreau
Francine Sporenda
Ana-Luana Stoicea-Deram

Militantes Féministes.

Et (Vous pouvez signer ce texte en laissant un commentaire ci dessous.)

Arlette Zilberg – Laurent Bouvet – Djemila Benhabib – Françoise Laborde – Waleed Al Husseini – Céline Pina – Michèle Fitoussi – Zohra Bitan – My-Kim YANG-PAYA -Anne Zelensky – Emmanuelle Escal – Isabelle Kersimon – Laurence Marchand-Taillade – Rosen Hicher – Marc Cohen –  Florence Humbert – Monica Art – Catherine Grenier – Geneviève Brûlé – Virgil Brill – Monica Plaza – Fréderic Fredj – Ziad Goudjil – Denis Maillard – Didier Lesaffre – Agnès Menetrier – Denis Sénamaud – Renée Fregosi – Françoise Courtiade – Marie Jauffret – Marie-Christine Rigal – Magali Co-Vergnet – Marie Rivet – Lilas Goldo – Pascale Zussy – Juan 23 – Muriel Cohen – Noushka Tsuko – Annie Duprat – Laurence Delarbre – Antonin Congy – Anouk Charbonnier – Gregoria Gutiernez – Marie-Jo Bonnet – Cathie Lenybellet – Michelle Soulat – Christophe Lozzi – Bernadette Doleux – Juliette Doroy – Karine Patte – Laurence Gelormini – Françoise Roux –  Nadine Masson-Boukhobza –  Frédérique Grumbach – Anna Bobillo-Aubert – Fred Le Querrec – Dominique Mercier – Cassan-Fayard – Christine Raynaud – Sandra Martial – Yann Patin de Saulcourt – Teugels Jéssica –  Jean Paul Brenelin – Marie Jo Bonnet – Audrey Harel – Lydie Van den Bussche – A. de Liedekerke – Sophie Albert-Hamecher – Celine Morana – Jean Paul Brenelin – Céline Charpot – Isabelle Gayrard Auzet – Naqdimon Weil – Frédérique Le Querrec – Simon-Pierre Badoc – Karim Bey SMAIL – Sylvie Sieber Hochar – Didier Savard – Jacques Riguidel – Serge Vannerom – Anne-Sophie Chazaud – Micheline Carrier – Frank Limido – Fabienne Courvoisier – Riguidel Jacques – Aliaa Fanidi – Marion Reiler – Gilles Parise – Anouk Charbonnier – Danielle Fiaschi –  Myriam Lepron – Aline Tailamé – Cecile Piessal – Marie-Laure Benoit  – Micheline Carrier – Élaine Audet – Adeline Cerutti – Lavarec – Claude Grunspan – Sarah d’Epagnier – Hypathia – Mass – Sandra Daulon – Christine Gamita – Caroline Catino – Violaine SABOT – Armingaud Corinne – Christian Gaudray – Nicole Aubard – Fabienne Warin- Daniel Lattanzio – Leriche Corinne – Remy Cecile – Brigitte Maillard – Thierry Duvernoy – Annick Proriol – Lorraine Lefebvre – Déborah Hendrickx-Sarda – Szuchendler Nicolas – Jeegers Bea – Jeanne Jorette – Serge PAULOU – Lydie Van den Bussche – Marie Cheul – Odile Steller Chaumeton – Cathie Monacelli Gamond – Coralie Abadie – Leuwers Reine – Chassin Nicole – Lucie Bourassa – Valérie Catanzaro – Kantjas Marie Helene – Philippe-Emmanuel Toussaint – Patrice Kappel – Arlette Chobli – Siegler Véronique – Francine Lejeune – Tracy Allard – Nathalie Szuchendler – Marie-Andrée Boivin – Louise Bauman – Rebecca Lecat – Sophie Chauveau – Anthéa – Cathy – Gwendoline Pajot – Nathalie Reiter – Chevrolet Huguette – Pierre Bouchacourt – Françoise Thiel – Betty Bente Hansen – Pauline Makoveitchoux – Annick Muller – Danièle Saladino – Diane Hamel – Carmona Cristina – Deb – Audrey Terrisse – Loye – Aude Campana – Dionisi-Peyrusse Amélie – elisseievna – Muzzarelli Sandra – Marc Dumont – Villette – Melaine Matige – Michael A. Soubbotnik – Melaine Matige – Anne Contet – Mansouri Douadi – Daniel Fuld – Deudon Catherine – Jorisse Marie – Samuel Nahmani – Ronan LOAEC – Laurence Henry – Tempelhoff Anne – Mary-Ann May – Ludivine LELEU – Martié Fabrice – F. Soldani – Ariane Grassi – E.Corlier – Pierre-Samuel Guedj – Stephanie Gorge – Claudine Janelli – Christelle Sansh – Chloé Boigné – Souchu kevin – Theron Véronique – Anne Fabienne B-Vinson – Catherine Marchandise – Flo Marandet – Sophie Dumoutet – Artemisia Zaza – Brachet – Isabelle Delgrange – Roboam Clothilde – Françoise Goubert – ProfHellois – Jocelyne Richard – Laloupe Brigitte – Alain Guédon – Dionisi-Peyrusse Amélie – Patrick Penvern – Stef Hetzel – Patrick Flament – Roseline Crozier – Alves da Silva – Victor Villemant – Julie Creven – Maud Robaglia – Stéphanie Doyon – Emmanuel Attia-Gani – Ouaknine Léon – Cécile Mufraggi – Marianne Bouvaist – Bouifrou Linda – Philippe Petelot – Camille Desprets – Mariannick Mahe – Isabelle Faivre – Julie Hecquet – Lydie SOUSSAND – Bernard Maro – Suzanne Provost – Frédéric Antes – Yvalain Debodinance – Joce Grall – Anne Vinson – Majchrzak – Jérome Olivier Delb – Tilly – Nicole Giroud – Jacques Rossollin – Mélusine Vertelune – Vincent Maliet – Marie Calabozo – Vuilquez – Majchrzak – Joelle Martin – Fabrice Daimler – Felon Isabelle – Durand Audrey – Chantale Lapierre – Didier Elzeard – Sophie Valles – Joëlle Lasserre – David Chauvel – Anne-Judith LEVY – Sophie Peyrard – Sophie Mariani – Alix de Lalande – Locussol Peggy – Carole Adomeit – Stéphanie du Moulin – Georges Bleuhay – Anne-Marie Carmant – Clara Michaux – Helene Legrais – Mel Annye Cote – Johanne StAmour – Thomas Pigache – Jacques Pétrus – Marc Scherer – Wortham Geneviève – Marion Gamain – ALLA Jamila – Clara Michaux – Olivia Mohrmann –   Sylvaine Dio – Florence Plinguier – C.Bentolila – Evano Chantal – Borreil Monique – El Mrabet Arbia – Matti King – André le Maire – Martine Chêne – Brigitte Huttner  – Lydie Ziegler – Judith Capelier – Sarr Laetitia –  Charles A Veilleux – Hannah Seroussi – Anne Légier-Desgranges – Philippe Aubert – Landes – Lunesoleil – Christine Graillett – Suzanne Lefaire –  Annie Hamel – Nathalie di Palma – Rafaelle St-Pierre – Deflaux Guy – Catherine Boutten – Loizeau-Lacroze Mali – Valérie Romain – Huisman – Victor Castillo – Laura Rozange – Dalvin Jennifer – Elina Baron – Dumas Patrick – José Pereira – Clémentine Vagne – Bérénice Bergoend – Dionisi Olivier – Broallier Sergine – Zaprzalka Stephanie – Juliette Lucas – Julie Wohlfahrt – Fabienne Roumet – Loïc Steffan – Joëlle De Roy – Nicolas Benouaiche – Marie Gommier – Lucie de Bellefeuille – Adeline Tosello – Danielle Thierce – Lydie Labat – Nicole Montulet – Christine Desactes – Liane Robillard – Pradel Claire – Jael Travere – Dominique Lunel – A.Dousset – Margot – Chantal Meneu-Tardiveau – Jacqueline Dantec – Pascaline Wittkowski – Déborah Charbit – Victor Khagan – Nasser Mokni – Catherine Dufour – Carole Covello – MASSEI Marie-Laure – Eva Bucquet – Elbaz Galina – Louis Broca – Mélusine Vertelune – Francine Labrecque – Le Gall Hélène – Xavier Vermande – Lathiere – Fassio-Pastorello Michel – Yann Drogerys – Dorothee Mani – Bondon Marie-Laure – Le Helley – Eliane Fiolet – Odile Regnault – Peyrusse-Dionisi – Christelle Alle – Nathalie Melet – Diane Guilbault – Gerard Raymonde – Socra François – Camille Dionisi – Nathalie Gourde – Michel Moroy – Margot Vergne – Sophia Theda – Elisabeth Salvaresi –  France Labrecque –  Anaïs Kadolioui  – Catherine Dedon  – Anaïs Kaddioui – Marieme Helie Lucas – Stéphanie LeBlanc  – Michel Brousson – Mireille Des Rochers – Marie Savoie – Demulder Vincent – Demulder Stéphanie – Sophie Cascachine – Ewa Lebiedowska – Cédric Piot – Anne Laroche – Caroline VALBRUN – Boursier Danielle – Véronique Giudicelli – Claire Ambroselli – Danielle Boursier – Sybille Regamey – Pascal Adam – Suzanne Beaulne – Mathilde Filleul – Gilles d’Ambra Azzopardi – Gregoria Gutiérrez – Yoann Odermatt – Maurice Rodange A. – Michel Hervé Bertaux-Navoiseau – Despina Bekiari – Bonhoure N. – Bertrand Rogers – Norge – Yehudit – Hélène Oraison – Sapphram Weiss -Mordini Christian – Véronique Mordini – Carole Troisfontaine – Levant Virginie – Alexandre Tagger – Claire-Anne Grosz – Silicia – Delphine Thierry – Cassegrain Karine – Martine Durand – Laurent Fabre – Sophie Lesiewicz – Raphaël Rebeck – Pouzet Catherine – Jocelyne Lavigne –  Pouzet Catherine – Sylvie Dinant – Claire Alliod – JULIEN Catherine – Agnes de Saint Ceran – Brigitte Elling – Anne Fouillet – Alain CHESNEAU – Debbie Rozen – Caroline Paboeuf – Monique et Michel Martin – Courtois – Sabatay Anne – Danielle Philibert – Bellili Noura – Jean David NOVEL –  Christian RRUSTI – Paul Lignières – Valérie Henry – CASTEL Patrice – d’Hostel Martine – Sonia Delhaye – Sylvie Giret – Alary Dominique – Marie Mourier – Gwendoline Maucher – Sophie Muller – Nathalie Jouanneau – Fanny RUMIZ – Séverine Benz –  Desfemmes Tsellina – Marianne Picard – Jean Marc DESANTI – Jarry Françoise – Ely Ann – Valérie Boespflug – Eva Husson – Guillaume GENTIL – Madsac Caroline – GROUSSET Céline – Seroussi Carol – Sylvie Merle – Walzack – Cécile ROLLOT – Sébastien Mounier – Delphine Batton – Hélène Pinson – Gayrard – Malika Mechhat – DILMI Brigitte –  Adeline Forlani – Mikolajczak Karine – Patrice FRANCOIS – Auzanneau – Gayrard – Bousquet Mireille – Monroig Amandine – GOGUELAT – Martine de Gaye – Chloé Capelli – Peillon Mauricette – Beretti Marie-Catherine – Beyer Fabienne – Gaillourdet Evelyne – Audrey Ducros – Annpôl Kassis – ALLANIC Julien – Gilles Saulière – Michèle Quélennec – Maud Perl – Celine Durand – Guipet Marine –




Vous pouvez signer ce texte en laissant un commentaire ci dessous.

 

Version anglaise : http://yaelmellul.livehost.fr/2016/01/12/rapes-in-cologne-the-silence-of-the-left/

Version allemande : http://yaelmellul.livehost.fr/2016/01/13/sexueller-missbrauch-warum-man-daruber-nicht-sprechen-darf/

 

Note 1
– http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/07/la-police-de-cologne-reconnait-avoir-ete-depassee-lors-des-agressions-du-nouvel-an_4843553_3214.html
– http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2576251/2016/01/06/Le-recit-terrifiant-d-une-victime-de-Cologne.dhtml
– http://www.letemps.ch/suisse/2016/01/07/agressions-sexuelles-zurich-nuit-31-decembre
– http://www.lepoint.fr/monde/suisse-des-agressions-sexuelles-aussi-a-zurich-la-nuit-du-31-decembre-07-01-2016-2007899_24.php
– http://mobile.lesoir.be/1087899/article/actualite/monde/2016-01-07/niveau-inhabituel-harcelement-sexuel-helsinki-nuit-du-nouvel-an
– http://www.leparisien.fr/faits-divers/violences-du-nouvel-an-a-cologne-le-nombre-des-plaintes-grimpe-a-379-09-01-2016-5435831.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F
– http://mobile.francetvinfo.fr/monde/europe/violences-a-cologne/agressions-du-nouvel-an-a-cologne-la-police-enregistre-desormais-plus-de-500-plaintes_1262161.html#xtref=http://m.facebook.com
– http://mobile.lemonde.fr/europe/article/2016/01/10/les-violences-de-cologne-ont-ete-probablement-planifiees-selon-le-ministre-de-la-justiceallemand_4844650_3214.html?xtref=http://m.facebook.com

– http://www.lejdd.fr/International/Europe/Violences-contre-des-femmes-a-Cologne-ce-qui-s-est-vraiment-passe-767815

Note 2
– http://www.europeanyoungfeminists.eu/2015/12/15/women-refugees-why-we-need-to-understand-human-rights-from-a-womens-rights-perspective/
– http://www.nytimes.com/2016/01/03/world/europe/on-perilous-migrant-trail-women-often-become-prey-to-sexual-abuse.html
– http://www.buzzfeed.com/jinamoore/un-refugees-agency-admits-sexual-abuse-risks-after-buzzfeed#.qfjgZQ2Gg
– http://www.gatestoneinstitute.org/6527/migrants-rape-germany
– http://tempsreel.nouvelobs.com/l-obs-du-soir/20151216.OBS1522/dans-la-jungle-de-calais-la-peur-des-femmes-migrantes.html

Note 3
http://www.slate.fr/story/108779/femmes-refugiees-viol

 

COLOGNE2

Share Button